Qu’est-ce que le vélotaf ?

Velotaf

Le mot ne semble pas commun, encore moins la pratique. Et pourtant, le concept fait son petit bout de chemin au point de tendre à s’imposer dans le quotidien de plusieurs français. La pratique du vélotaf gagne en effet du terrain. Dans un contexte où le trafic à bicyclette croit d’environ 16 % depuis un peu moins d’une décennie, il n’y a aucun doute que les vélotafeurs se feront de plus en plus nombreux. De quoi s’agit-il exactement et quel en est l’intérêt pour les pratiquants ? Suivez !

D’où vient le concept de vélotaf ?

Il s’agit en effet l’association de deux mots : « vélo » et « taf ». Le mot vélotaf est ainsi employé depuis bientôt une vingtaine d’années pour désigner le fait pour une personne d’utiliser une bicyclette pour se rendre au travail. Le vélotaf renvoie à l’utilisation quotidienne d’un moyen de transport tel que le vélo ou assimilé, pour effectuer le trajet domicile-travail.

Peu importe donc qu’il s’agisse d’un vélo classique ou à assistance électrique. Les usagers de ce moyen de transport sont appelés « vélotafeurs ». Depuis quelques années en France, la pratique gagne de l’ampleur auprès d’un public qui souhaite mieux maitriser son temps de transport, et profiter du trajet domicile-travail pour pratiquer une activité sportive régulière. Dans la foulée, c’est l’occasion de se libérer des sources de stress et de conjuguer à un corps sain, un esprit dégagé.

La pratique du vélotaf n’est pas pour autant réservée à une catégorie particulière de personnes ou de travailleurs. Avec la diversité des métiers, tout le monde peut se convertir en vélotafeur, pour peu que le vélo soit mis à contribution dans l’accomplissement du travail. Il ne s’agit pas non plus d’utiliser le concept à des fins péjoratives, notamment pour dénigrer telle ou telle corporation de travailleurs tels que les livreurs par exemple. Les vélotafeurs sont aussi nombreux que variés.

Pour distinguer alors les travailleurs à vélo des vélotafeurs, certains proposent de définir le vélotafeur comme celui qui utilise une bicyclette non pas pour travailler, mais pour aller travailler. Le vélotaf, quoi qu’il en soit, reste un concept qui cache une belle philosophie : abandonner peu à peu les solutions de mobilité coûteuses et énergivores pour des solutions écolo et économiques (en savoir plus sur Je suis à vélo).

Quels sont les avantages du vélotaf ?

Tel qu’il est possible de s’en douter, les avantages du concept sont nombreux non seulement en termes de temps, d’argent, de santé qu’en termes de productivité pour les entreprises.

Un gain de temps

Pour quelqu’un qui habite à 20 kilomètres de son lieu de travail, il est évident qu’à vélo, le trajet sera beaucoup plus long. Mais passer au vélotaf peut s’avérer bien plus avantageux en termes de gain de temps lorsque vous savez que pour se rendre au boulot par exemple les matins, la vitesse moyenne de circulation en voiture est de l’ordre de 15km/h. Par contre, à vélo, il est facile de tutoyer les 20 à 25 km/h, avec la possibilité d’emprunter des raccourcis exclusivement réservés aux vélos.

Finalement, le gain de temps est bien palpable et considérable, pour peu que vous sachiez vous y prendre pour déjouer les bouchons.

Un gain d’argent

L’argent est un argument de taille pour vanter les mérites ou les intérêts d’une chose. Justement, le vélotaf vous fait économiser en carburant si vous avez une voiture, ou en frais de déplacement si vous optiez plutôt pour les transports en commun. A côté de ces avantages, un vélo, cela ne coûte pas grand-chose, et il en existe pour toutes les bourses.

Et même si l’investissement de départ pour le vélotafeur peut par endroits s’avérer grand, il est très vite rentabilisé sur les économies de frais d’essence, de stationnement, de vidange, ou d’entretien d’une voiture ou d’une moto. Zéro réservoir d’essence à remplir, avec à la clé un entretien à très bas prix, voilà un des atouts du vélotaf.

Un gain de santé

Une activité physique régulière vous garantit un esprit sain dans un corps vigoureux. C’est encore là l’un des avantages que tirent les vélotafeurs de leur pratique régulière. C’est l’occasion de prévenir les troubles cardiovasculaires, de maitriser sa tension artérielle, de brûler les graisses, et de lutter contre tout symptôme d’atrophie musculaire.

Après toute une journée passée derrière votre bureau, la pratique du vélo sur le trajet travail-domicile vous permet de relâcher vos muscles et tendons en douceur afin de jouer sur votre moral et votre santé globale.

Les employeurs aussi y gagnent !

La pratique du vélotaf a un impact non moins important sur le moral et la motivation au travail des collaborateurs. Les employeurs en tirent d’énormes bienfaits tels que :

·        une hausse de la productivité globale de l’entreprise ;

·        une réduction des retards et des absentéismes ;

·        un gain de place sur le parking ;

·        une réduction des risques de maladies professionnelles ;

·        etc.

Le vélotaf offre également une amélioration positive du bilan carbone de l’entreprise, surtout lorsque celle-ci est engagée RSE.

Conseils pour bien équiper son vélo
Guide d’achat de vtt performance