Bien assurer son vélo électrique

Assurance vélo

Actuellement, le vélo électrique s’impose comme un choix de déplacement idéal. Avec les vélos à assistance électrique (VAE), fini les efforts de pédalage face au vent et les montées exténuantes, mais bienvenue au système économique, écologique, pratique et rapide. Face à ces avantages considérables, l’engouement à son égard est compréhensible. Toutefois, son prix reste élevé. Mieux vaut être bien assuré contre la casse et le vol avec un tel investissement. Dans ce cas, la question se pose : comment bien choisir son assurance vélo électrique ?

Quels sont les types de vélos assurés ?

D’abord, il faut savoir que, s’inscrire à une assurance vélo n’est pas obligatoire contrairement à une assurance speed bike, qui exigé par la loi. L’assurance n’assure pas en général les véhicules ayant subi un retrait d’immatriculation ou soumis à une interdiction de circuler, les véhicules modifiés, les véhicules supérieurs à 50 cm³, le transport de personnes et de marchandises, ainsi que les véhicules présentés à la location de façon habituelle. Par contre, les assureurs spécialisés proposent plusieurs formules plus ou moins complètes. Dont, une garantie assistance et de protection juridique, une assurance contre le vol et la casse, les dommages corporels du conducteur et les dommages au véhicule, la responsabilité et la défense des droits. Cependant, il existe plusieurs restrictions et exclusions. À titre d’exemple, les conduites à risques, les sanctions pénales, la faute intentionnelle, les compétitions et essais sur circuit, absence d’antivol, etc. Pour plus d’informations à ce sujet, rendez-vous sur www.moto-assurances.fr.

Quelle assurance choisir ?

Il existe plusieurs assurances qui proposent ses services mais, il est important de choisir l’offre la plus intéressante. Pour cela, il faut d’abord penser à comparer le montant de l’indemnité. Les assureurs proposent souvent les mêmes garanties sur le même type d’infraction. À noter que l’assurance moto électrique ne pourra indemniser que deux sinistres par an, il faut donc garder en tête les frais restants à la charge. Et pour pouvoir être indemnisé comme il se doit, il faut s’assurer de l’étendue des garanties et des conditions d’exclusion. Il ne faut pas hésiter à demander des précisions supplémentaires. La prime d’assurance sera notamment en fonction de la valeur d’achat du vélo, le lieu de résidence et l’ancienneté de la monture. Et le plus important, il faut vérifier les clauses du contrat d’assurance. Les vélos sont généralement couverts par la garantie responsabilité civile obligatoire, présente dans l’assurance multirisque habitation.

Comment faciliter l’assurance de son vélo électrique ?

Tout d’abord, il faut savoir anticiper le risque de vol au moment de l’achat du vélo. Voici quelques conseils : noter et garder le numéro de clé de l’antivol pour pouvoir faire un duplicata ultérieurement, dissocier tout de suite les doubles des clés de l’antivol, vérifier le numéro de série et garder précieusement la facture. Tout comme une assurance moto ou assurance scooter électrique, l’assurance vélo électrique est aussi importante pour se protéger des éventuels risques.

Maintenant, il faut se concentrer sur la façon d’accrocher son vélo à son domicile. Le mieux est de l’accrocher systématiquement à un point fixe. Lui mettre une petite marque sera un plus. Il faut aussi avoir le réflexe d’attacher systématiquement son vélo, en évitant l’usage d’antivol léger et les chaînes. Il faut utiliser à la place un antivol de cadre, qui constitue une deuxième barrière, et un antivol U de haute qualité, la meilleure parade contre le vol.

Le monde du vélo et de la trottinette se réunissent
Où trouver des accessoires et pièces détachées pour votre vélo