Fixie : le vélo des bobos parisiens

Le Fixie

Il n’est pas rare qu’en se promenant dans Paris, vous aperceviez des vélos qui paraissent à la fois vieux et moderne. Ils sont esthétiques, avec des cale-pieds et en général les conducteurs roulent lentement, très lentement … C’est un fixie, un vélo à pignon fixe. Un vélo à pignon fixe signifie qu’il n’est pas possible de faire de la roue libre, il faut donc sans cesse pédaler.

Ces vélos sont généralement colorés, en effet la cadre a été repeint, les guidolines sont impeccables ou alors plutôt old style pour donner du cachet au Fixie. Les pneus sont généralement neufs et de marque, la mécanique est dernier cri et la chaîne est intacte.

Ces vélos sont customisables ce qui permet à chacun d’affirmer sa singularité. Il est possible de personnaliser la couleur du cadre, des roues, des bandes de guidons, des jantes mais également des boulons.

Généralement le Fixie ou plutôt les pièces qui le composent sont issus de la récupération, d’un dépôt-vente ou Emmaüs. Cet attrait est essentiel pour le bobo.

De plus, ce vélo est accessible même si sur certains sites d’enchères il est possible d’en trouver à des prix exorbitants. Acheter un Fixie rime très souvent avec réhabilitation et réparation, il n’est possible en aucune façon de le jeter… ça ne serait politiquement pas correcte !

Mais qui sont les bobos ?

Un bobo habite Paris, fait du vélo car cela permet de ne pas polluer. L’attrait très important est qu’il se détache de la masse, c’est pourquoi le pignon fixe est un réel atout. Il se distingue ainsi des autres parisiens tout en se faisant remarquer.

C’est ainsi que le Fixie s’est vu devenir populaire à Paris pour la première fois et depuis le phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur.

Le Tour du monde touts frais payés !
Le vélo hydratant… une innovation qui va faire du bruit !